Tendances climatiques observées

Les séries climatologiques historiques

Exemple du bulletin climatologique de décembre 1935 pour la station de Heverlee (Louvain).


De longues séries d'observations climatologiques sont essentielles pour comprendre les changements climatiques passés et présents. En Belgique, des relevés quotidiens de la température et des précipitations sont effectués depuis au moins 1880 en différents endroits du pays. Ces relevés sont consignés de manière manuscrite dans des bulletins d'observations archivés à l'IRM. Ce patrimoine étant d'une part fragile et d'autre part difficile à exploiter, l'IRM s'est engagé dans une action de numérisation des anciennes données climatologiques. Les données d’archives de la météorologie belge sont maintenant déjà accessibles en partie sous format numérique.

 

L’étude de l’évolution du climat à partir des données instrumentales brutes pose cependant un certain nombre de problèmes spécifiques. Premièrement, toute série d’observation est susceptible de contenir des valeurs erronées. Un travail de validation de ces observations est indispensable afin de corriger ces erreurs.

Ensuite, les conditions de mesures ont généralement évolué au cours du temps. Un déplacement de la station, l'utilisation d'un nouvel instrument ou d'un nouveau type d'abri thermométrique, des modifications de l’environnement immédiat de la station peuvent introduire des variations du même ordre de grandeur que le signal climatique que l’on souhaite analyser. L'homogénéisation des séries d’observations est dès lors primordiale afin d'éliminer les influences non climatiques de ces séries. L'homogénéisation regroupe des méthodes statistiques qui intercomparent plusieurs séries d'observations d'une même région afin de mettre en évidence des changements sur des séries individuelles (supposés introduits artificiellement et si possible confirmés par l'historique connu de la série) par opposition à des changements qui concernent l'ensemble des séries (attribués au signal climatique que l'on souhaite extraire).

Les séries climatologiques historiques actuellement reconstruites pour la Belgique ont été établies grâce au soutien de la Politique Scientifique Fédérale (BELSPO) pour la numérisation des archives climatologiques, ainsi que pour la validation des données et l'homogénéisation de ces séries.

 

Un exemple de changement de conditions de mesure: différents types d'abris thermométriques (semi-ouverts, fermés) ont été utilisés depuis la fin du 19e siècle dans le parc climatologique à Uccle.

Cookies enregistrés